Chacune de ces sociétés tient successivement sa conférence. Il s’agit d’un moment de grand spectacle dont l’ampleur des moyens mis en œuvre révèle l’intense compétition qui s’exerce entre les concurrents. Celui qui conquiert le cœur de la presse et des joueurs lors de cet événement est assuré de remporter d’immenses bénéfices sur l’année à venir. Il est le grand gagnant du salon et a toutes les chances de s’imposer comme le leader du marché !


En 2013, Sony était sorti vainqueur en annonçant une Playstation 4, moins chère de 100 euros par rapport à sa concurrente directe, la Xbox One de chez Microsoft, et en présentant une politique sur la revente de jeux et l’occasion bien plus avantageuse que celle de Microsoft. Le bilan est sans appel : l’année passée, la Playstation s’est écoulée à plus de 7 millions d’exemplaires alors que Microsoft peine toujours à écouler les 5 millions d’exemplaires produits de la Xbox One.


Cette année, c’est au tour de Nintendo de sortir son épingle du jeu. Lassé de faire front sur le même terrain que ses deux rivaux, Nintendo a dès 2013 abandonné l’idée d’une conférence « live », lui préférant une vidéo réalisée en amont et animée par Satoru Iwata, PDG de la firme.


Afin de présenter le nouveau jeu de combat Super Smash Bros, la vidéo s’ouvre sur la mise en scène d’un combat entre les deux PDG, Satoru Iwata de Nintendo Japan, et Reggie Fils-Aimé de Nintendo of America. A grands coups d’effets spéciaux, les deux dirigeants s'affrontent tout en illustrant deux annonces fortes : la possibilité d’intégrer son propre personnage (Mii) dans le jeu et de combattre avec, ainsi que celle d’utiliser des figurines « Amiibo », équipées de puces et détectées par le jeu lorsqu’elles sont posées sur la manette, permettant ainsi d’ajouter un combattant en cours de partie et de renverser la vapeur.


Au-delà du combat entre PDG, Reggie Fils-aimé est représenté dans plusieurs clips vidéos en pâte à modeler, sur scène devant un faux public, le tout animé avec la technique du stop motion (succession de clichés rapprochés créant le mouvement). Ces clips parodient les présentations conventionnelles et le comportement du public. Les différentes mascottes de la marque ont également été représentées en stop motion dans des petits sketchs très cocasses.


A contre-courant des présentations conventionnelles, Nintendo nous épargne les interminables monologues sur scène, qui sont coutume lors des présentations de produits. Cet éditeur nous offre une bouffée d’air frais et une véritable leçon de communication, en captivant son public par le divertissement et la surprise – tout l’art du jeu vidéo !